share

Current Size: 100%

Version imprimable

Actualités

Vos prestataires eau et assainissement à partir de 2019

Suite aux Délégations de Services Publics lancées en 2017, le comité du Syndicat des Eaux de la Charente-Maritime a, par délibérations du 8 novembre 2018 affichées en mairie et ci-dessous téléchargeables, choisi les exploitants des réseaux d’eau potable et d’assainissement collectif des communes d’Ars en Ré, Le Bois Plage en Ré, La Couarde sur Mer, Loix, Les Portes en Ré et Saint Clément des Baleines. Les contrats sont conclus avec la société AGUR pour l’eau potable, et la société SAUR pour l’assainissement, pour une durée courant du 1e janvier 2019 au 31 décembre 2026. 

Lettre d'information

Informations sur l'évolution des tarifs

La facture perçue auprès des usagers des services d’eau potable et d’assainissement collectif est constituée, d’une part fixe annuelle et d’une part variable proportionnelle au volume consommé.

Les charges fixes d’un service d’eau ou d’assainissement représentent au moins 75% du coût du service (charges générales, personnel, amortissement, etc..). Toutefois, dans un objectif de rationalisation de l’usage de l’eau, la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006, intègre le principe du plafonnement de la part fixe (30%). Ce plafonnement ne s’applique pas aux communes touristiques, du fait de leur importante population saisonnière, ce qui est le cas de l’Ile de Ré.

Les installations d’eau potable et d’assainissement sont dimensionnées afin de pouvoir répondre aux besoins en eau et de traitement particulièrement importants pendant la période estivale, et assurer la continuité de service pendant les pics de consommation. La part fixe (abonnement) permet notamment de percevoir auprès des résidents secondaires un minimum de recettes qui viennent compenser les surinvestissements liés à la pointe touristique.

Le Syndicat des Eaux a décidé à partir de 2019, d’harmoniser les tarifs des services d’eau potable et d’assainissement des six communes du nord de l’Ile de Ré (Ars en Ré, Le Bois Plage en Ré, La Couarde sur Mer, Loix, Les Portes en Ré et Saint Clément des Baleines).

Le montant total des abonnements des services d’eau potable et d’assainissement collectif, a augmenté par rapport à 2018. Les parts fixes représentent 33% du montant d’une facture de 120 m3 pour l’eau potable, et 31% pour l’assainissement.

L’augmentation des abonnements est détaillée ci-dessous, en fonction des communes :

  • 1,1 € TTC par an pour les communes d’Ars en Ré et  Saint Clément des Baleines,
  • 2,7 € TTC par an pour la commune Les Portes en Ré,
  • 13,9 € TTC par an pour les communes Le Bois Plage en Ré, La Couarde sur Mer et Loix.

A l’inverse, le montant des parts variables diminue sur l’ensemble des communes à partir de 2019.

Pour une consommation moyenne de 90 m3 (moyenne du territoire), le coût annuel des factures des services d’eau potable et d’assainissement collectif baisse à partir de 2019.

L’évolution des tarifs 2019 / 2018 est variable en fonction des six communes du périmètre affermé.

Le Syndicat des Eaux a fait le choix de communiquer auprès des usagers sur la consommation moyenne. Il était difficile sur la note de communication jointe à la première facture, de détailler l’évolution des tarifs applicables sur chaque commune.

L’évolution du montant des factures, est détaillée ci-dessous, en tenant compte de l’ensemble des tarifs (Syndicat des Eaux, Exploitants, Agence de l’eau) :

Ars en Ré et Saint Clément des Baleines :

Le coût des factures 2019 baissera par rapport à 2018, à partir d’une consommation de 5 m3 par an.

Environ 150 abonnés consomment moins de 5 m3 par an sur ces deux communes, dont 63% de résidences secondaires (commentaire à ne pas diffuser).

Les Portes en Ré :

Le coût des factures 2019 baissera à partir d’une consommation de 24 m3 par an.

Environ 490 abonnés consomment moins de 24 m3 par an, dont 81% de résidences secondaires (commentaire à ne pas diffuser).

Le Bois Plage en Ré, La Couarde sur Mer et Loix :

Le coût des factures 2019 baissera à partir d’une consommation de 52 m3 par an.

Environ 3100 abonnés consomment moins de 52 m3 par an, dont 69% de résidences secondaires (commentaire à ne pas diffuser).

 

Délibérations

Bloc Icones Partenaires footer